Croix de St Gauzelin

Parvenant en haut de la colline, sur la Terrasse de Beauregard, tournant le dos à la vallée de la Meurthe, on découvre la dernière des croix bouxiéroises, la croix de Saint Gauzelin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est une croix de mission, comme l’atteste la plaque gravée fixée sur le mur extérieur de la crypte abbatiale et qui rappelle qu’une mission a eu lieu en 1892.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais c’est aussi une croix de dévotion. Cette croix de bois, entièrement refaite, signale en effet l’emplacement du tombeau de Gauzelin, inhumé en 962 dans la crypte de l’abbaye qu’il avait fondée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ce tombeau sera à l’origine de l’important pèlerinage qui, dans l’ancien temps, avait lieu le jour de la Sainte-Trinité.

Après la période révolutionnaire, la disparition de l’abbaye et la destruction des bâtiments conventuels, rien ne signalait plus l’emplacement de ce tombeau.

Le pèlerinage fut remplacé par la procession de la fête-Dieu qui conduisait les fidèles jusqu’au tombeau, matérialisé par une croix à la fin du XIXe.

A plusieurs reprises celle-ci a fait l’objet de restaurations donnant lieu à des solennités comme lors des célébrations du millénaire de la fondation de l’abbaye en 1935.