La dernière AG

Compte-rendu de la 36ème Assemblée générale, mardi 28 janvier 2020. Exercice 2019.

Accueil des adhérents et de monsieur le Maire, accompagné de 2 élus.

21 personnes présentes, 7 excusées et ayant donné leur pouvoir.

***********************

Rapport moral du président

J’ai le sentiment que nous continuons de glisser sur la vague née de la rénovation des peintures de St-Martin et que nous y trouvons l’énergie et la motivation nécessaires à nos actions.

Tant que le projet, dont la 2ème phase commencera le 16 mars, n’est pas terminé, on peut légitimement se laisser aller à l’euphorie suscitée par la renaissance d’une œuvre d’art et à l’enthousiasme d’être (un peu) les conservateurs et les diffuseurs de ce patrimoine.

Nous y travaillons et, bien que nos moyens soient limités, nous y croyons très fort.

Certes, les idées émises ici lors des deux dernières AG n’ont pas encore été réalisées mais nous nous inscrivons dans des perspectives à moyen terme.

En effet, répondre aux questions que pose le programme iconographique du chœur de St-Martin, constituer un réseau d’opérateurs culturels et d’acteurs locaux afin de mutualiser nos problématiques et rechercher des solutions, adhérer à «  Eglises ouvertes » devenue « Etablissements ouverts du Grand Est de la France » ( EOGEF), tout cela exige beaucoup de contacts.

Je disais l’année dernière que nous avions beaucoup de pain sur la planche, plus que nous ne pouvions en pétrir, sauf si les mitrons affluaient.

Mais les mitrons n’ont pas afflué.

Toutefois, nous continuons à assurer, à affirmer, à Bouxières notre présence et à entretenir les liens et les partenariats qui prouvent la vitalité de CRVB.

Je me félicite que notre association soit identifiée comme un acteur du patrimoine et je m’applique à développer cette lisibilité dans le paysage local.

Et avant de poursuivre, je tiens à souligner l’importance du travail effectué par Marie-Thérèse Laveuve à son poste de secrétaire et par Jean-Luc Manneville, qui en plus d’avoir créé le site Internet de l’association, s’applique à l’alimenter et à le mettre constamment à jour.

Jean-Luc Colombat

***********************

Rapport d’activités

Il convient d’évoquer quelques échecs.

1- Il y a 2 ans CRVB avait répondu favorablement à la demande de Dominique Baguet d’accueillir une activité « Généalogie ». En juin, il a souhaité se retirer pour intégrer le Foyer rural qui pouvait lui procurer une connexion Internet. Les souhaits exprimés par CRVB de travailler sur la généalogie des chanoinesses ne seront donc pas réalisés.

2- A l’image de ce que la présidente de EOGEF a mis sur pied dans son association de Mont devant Sassey pour valoriser le patrimoine, en sollicitant les jeunes du village pour servir de guides touristiques, nous avions envisagé l’éventualité d’un partenariat avec l’association bouxiéroise JABAD. Trois contacts avec sa présidente n’ont donné aucun résultat.

3- L’état de l’ancien cloître de l’abbaye nous préoccupe : déjections de chiens, croissance désordonnée des végétaux, appropriation de l’espace par les riverains, installation de meubles en palettes, absence d’entretien.

Le président a régulièrement sollicité la commune. La dernière réponse de monsieur le Maire a été de renvoyer la question après les élections municipales.

Sachant qu’il suffirait de s’en occuper, sans dépenses exorbitantes et après concertation avec les riverains, Jean-Luc Colombat a contacté la CCBP et l’Accueil Touristique afin de savoir si la réalisation du circuit touristique de Bouxières était toujours au programme de 2020 et si dans ce cas, on pourrait y intégrer la rénovation de ce site important.

Réponse : le programme de la Communauté de Communes a pris du retard. Le vice président en charge du Tourisme nous contactera …

En attendant, on est un peu (très) honteux d’amener là des visiteurs, alors que l’endroit pourrait être charmant et dévoiler quelques belles traces du passé.

Réalisations

Peintures murales de St-Martin

Néanmoins l’année 2019 a commencé par des moments exaltants. En effet les sondages effectués par Dominique Luquet sur le mur chevet de l’église, ont fait apparaître une surcharge de décors. Le chantier doit commencer le 16 mars.

– Le 6 novembre, nous avons signé une nouvelle convention tripartite avec la Commune et la Fondation du Patrimoine en vue de lancer une souscription.

Sur d’autres plans encore la collaboration avec la commune s’est poursuivie.

– Participation à l’accueil des nouveaux Bouxiérois.

– Consultation pour la dénomination des nouvelles voies. Nous avons proposé, par exemple, que le quartier prochainement aménagé en face de l’école R. Thibaut porte le nom «  les Ferrières », du nom d’un lieu-dit relevé dans la monographie de Justin Dudot.

– Dans le cadre d’un projet de la CCBP, 2 belvédères vont être aménagés à Bouxières. CRVB se charge de fournir le texte et les illustrations qui figureront sur les panneaux de lecture du paysage qui seront mis en place, d’ici l’été 2020, au champ de Jéricho et en bordure du chemin de Clévent.

– Partenariat avec Bibliothèque pour Tous et l’équipe du Périscolaire pour une animation sur les fontaines, dans le cadre des activités du mercredi.

Les engagements traditionnels ont été reconduits.

– Participation aux Journées Européennes du Patrimoine : préparation avec l’Accueil touristique du BP et 5 visites de St-Martin avec présentation des peintures murales.

Exposition d’un tableau de Robert Chazal, en lien avec la rétrospective organisée par la Commune.

– 3 Visites guidées du site de l’abbaye ont eu lieu.

– Jean-Luc Colombat participe toujours aux travaux d’un groupe de travail piloté par le CD 54 sur la thématique du Tourisme solidaire.
Ceci aboutira en avril prochain, au Jardin d’Adoué à Lay St-Christophe à la présentation et à la diffusion d’un dépliant présentant les associations œuvrant dans ce domaine et de leurs offres respectives.

– A la suite d’une commande, parution d’un article sur Les croix de mission dans le magazine des paroisses du Pays mussipontain. Le texte est en ligne sur le site de l’association vieuxbouxieres.com.

– Après nous être interrogés sur la défection du public aux conférences organisées par CRVB, nous avons repris le cycle en novembre avec une intervention de Jean Mervelet sur La symbolique de la justice dans les sociétés médiévale et contemporaine.

Evénements nouveaux.

1- En juillet 2013, nous avions reçu une équipe de spécialistes, avec à leur tête Christian Sapin, archéologue et historien de l’art, directeur de recherche au CNRS, directeur du centre d’études médiévales d’Auxerre, spécialiste de l’architecture des édifices religieux au haut Moyen Age etc.

Il s’agissait de mesurer et d’étudier la crypte de l’ancienne église abbatiale, dans le but d’insérer une publication dans un catalogue recensant les édifices religieux antérieurs au Xème siècle et intégralement conservés.

C’est par divers contacts et notamment avec François Heber-Suffrin, archéologue et historien, professeur à la Sorbonne mais résidant à Metz que nous avions pu nous faire connaître. C’est lui qui devait se charger de l’article.

Depuis cette période, nous avions perdu tout contact. Grâce au truchement de Laurence Blondaux, une des restauratrices des peintures de Saint-Martin, nous nous sommes rappelés au souvenir de MM. Sapin et Heber-Suffrin. J-L Colombat a rencontré ce dernier et ils ont convenu de reprendre le projet en mai juin 2020.

2- En octobre nous avons été contactés, via le site Internet, par monsieur Steven Vanderputten, professeur à l’université de Gand (Belgique). Il souhaitait avoir accès à certains documents relatifs à l’abbaye et obtenir différentes informations susceptibles de l’aider dans ses recherches sur l’abbaye de Bouxières.

Jean-Luc Manneville s’est chargé de lui faire parvenir tout ce dont nous disposons.

Il a bien voulu nous expliquer pourquoi cet intérêt pour Bouxières.

Monsieur Vanderputten est historien du haut Moyen Age, spécialisé dans l’étude des institutions religieuses aux Xe –XIIe siècles. Il a initié une étude du monachisme féminin à cette époque et publié en 2018 une monographie sur les communautés religieuses en Haute et Basse Lotharingie.

A cette occasion il s’est occupé des origines de l’abbaye de Bouxières et s’est aperçu que le nombre de textes et le prestige des chartes qui en proviennent sont exceptionnels.

Il a tenu une conférence en juin dernier à Manchester sur les raisons de la préservation de cette documentation fascinante.

Il poursuit ses recherches qui pourraient faire l’objet d’un livre.

Nous restons donc en contact avec lui.

3- Le président a rencontré récemment madame Chloée Pata, conservateur du Patrimoine au Conseil départemental. Après la visite de l’église St-Martin, un échange a eu lieu sur les différentes questions qui préoccupent l’association et déjà évoquées lors de précédentes AG.

Transmission du patrimoine, constitution d’un réseau d’associations identiques à la nôtre, retour à Bouxières des objets de fouilles actuellement retenus à Pompey etc.

Elle a prodigué un certain nombre de conseils et fourni des contacts indispensables.

Elle reste à notre écoute et disponible.

PROJETS POUR 2020

Suivre de très près la 2ème phase de restauration des peintures de St-Martin. On a appris qu’elle débutera le 16 mars. Elle devrait durer, d’après la restauratrice, jusqu’au 10 avril.

– Préparer une (petite) manifestation de commémoration du 7ème centenaire de la statue de la Vierge à l’enfant. Sans doute à la veille des Journées du Patrimoine.

– Relancer l’idée d’aménagement du cloître.

– Participer au projet CCBP d’aménagement d’un circuit touristique. (Dernière nouvelle : le président se réunit avec monsieur Machado, maire, et monsieur Bergerot, vice président de la CCBP, le 5 mars prochain).

– 4 visites de l’église et du site de l’abbaye sont prévues en mars, avec des groupes de l’Université de la Culture Permanente.

– une autre interviendra en avril.

– Participer à la préparation et au lancement de la plaquette « Tourisme solidaire » le 4 avril 2020 au Jardin d’Adoué à Lay St-Christophe.

– Relancer le projet d’écriture de l’article sur la crypte de Saint Gauzelin et y collaborer.

Mettre à profit les échanges pour travailler à la réalisation des idées lancées précédemment.

***********************

Approbation unanime

L’assemblée a unanimement approuvé les trois rapports : moral, activités, financier.

Jean-Luc Colombat

le 7 février 2020