Mur chevet

Jusqu’en octobre 2017, on pensait que le mur chevet avait été reconstruit à la fin du XIXème siècle lors de l’agrandissement de l’église. Au terme des travaux de restauration de la voûte et des murs latéraux, les restauratrices ont du reboucher une fissure apparaissant sur le mur chevet avant de le recouvrir d’un enduit à l’eau et d’une peinture acrylique. C’est alors qu’elles ont aperçu des traces de décor du XVè sous deux strates d’enduits.

Les sondages de janvier 2019 ont confirmé la présence de peintures murales (XVè et XIXè) sur l’ensemble du mur.

La restauration de mars-avril 2020 a fait renaître l’ensemble des décors du XVè.

vue chevet ap 4-05-2020 2

Vue d’ensemble, puis chaque registre en détail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La scène (assez peu lisible) située en haut à gauche représente Saint François d’Assise recevant les stigmates du Crucifié (séraphin aux 6 ailes). En retrait, à gauche, Frère Léon agenouillé.

Armoirie parlante              OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sous la scène de St François, de gauche à droite : saint Honoré, saint Fiacre, saint Claude.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En bas du mur à gauche, un saint évêque portant un calice (en cours d’identification).
NB: les restauratrices ont conservé une petite partie des décors XIXè.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A droite du saint au calice, un personnage et son nom : Jehan de Ney (= donateur)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La grande scène située à droite de la niche abritant la statue de la Vierge est consacrée à la légende de saint Christophe, ce géant portant Jésus-enfant sur ses épaules pour traverser une rivière (…très poissonneuse!) sous les yeux d’un ermite tenant une lanterne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A droite de saint Christophe: saint Nicolas bénit les enfants dans le cuveau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En bas à droite du mur chevet: armoire liturgique et oculus autrefois ouvert vers l’extérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A droite de l’armoire: saint Roch et le chien lui apportant du pain (en bas du bâton).